Provence Promotion présente Coldinnov lors du Café Presse qu’elle a organisé le 24 novembre 2015

provence-promotion-logo

« Toulousaine, la start-up Coldinnov qui oeuvre à l’intégration d’équipements de production de froid par récupération de gaz d’échappement s’implante à Gémenos. Il a en projet de bâtir son usine sur un terrain de 1500 m2 le site de Llyondell Basel de Berre. « Je ne peux pas produire en plein Toulouse. Nous devons être dans une zone classée Seveso », souligne Jean-Louis Juillard, associé fondateur, ravi de se sentir soutenu par les équipes de Provence Promotion pour mener à bien les démarches. L’usine Coldinnov devrait sortir de terre en 2018. »

Consultez l’article « Bouches-du-Rhône. Quatre entreprises qui misent sur le territoire », paru dans le Journal des Entreprises du 26/11/15
 
« …la start-up toulousaine Codinnov, producteur de froid par récupération de gaz d’échappement, implantée à Gémenos…La première, fondée en 2014 par Jean-Louis Julliard, souhaite lancer à l’horizon 2018 une usine de production sur l’étang de Berre où travailleraient 70 personnes (15 à ce jour). »

Consultez l’article « Les entreprises allemandes flashent sur les Bouches-du-Rhône », paru sur www.businews.fr le 25/11/15
 
« Coldinnov, start-up qui propose de fabriquer du froid sans compresseur, sans électricité, au moyen d’une simple réaction thermochimique, a choisi les rives de l’Étang de Berre pour y installer son futur site de production. « Des terrains disponibles, une localisation près de LyondellBasell et sans impact Seveso supplémentaire
sur le voisinage (Coldinnov utilise de l’ammoniaque, un produit à usage règlementé, NDLR), une bonne logistique et surtout de nombreuses sources de « chaleur fatale », cette chaleur perdue dans les processus industriels qui constitue le « carburant propre » de Coldinnov », liste Jean-Louis Juillard, le fondateur de cette
start-up basée sur une innovation industrielle de rupture. Mis au point par un bureau d’étude à Toulouse, ce procédé silencieux, peu polluant, peu gourmand en énergie, aurait déjà de nombreuses applications, pour les véhicules frigorifiques comme pour la climatisation de bâtiments et d’entrepôts… L’usine, qui couvrira 20 000 m2, représente 5 M€ d’investissements et devrait générer 70 emplois d’ici à 2018 avec un objectif de 50 M€ de CA en 2019. »

Consultez l’article « La Provence, destination des entreprises d’Outre-Rhin ? », paru sur www.ccimp.com le 27/11/15