« Faire du froid avec du chaud : la promesse de Coldinnov », article publié sur CleanTech REPUBLIC le 16 septembre 2014 et sur La Tribune

La-Tribune-600
clean-tech-republic-logo

 

 

 

 

 

 

 

Fondée en 2013, la société toulousaine Coldinnov ouvre ce mois-ci son premier atelier de préséries.

Plusieurs industriels proposent déjà la récupération de la chaleur perdue pour l’exploiter à proximité, ou même produire de l’énergie. Coldinnov se démarque avec une idée originale : produire du froid à partir de la chaleur émise par toute machine thermique (camion…). Rencontre avec Jean-Louis Juillard, ingénieur, serial entrepreneur, et associé fondateur de Coldinnov.

 
Cleantech Republic : En quelques mots (simples), quel procédé avez-vous imaginé ?

Jean-Louis Juillard : L’objectif consiste à récupérer de la chaleur fatale – c’est à dire perdue – pour produire du froid. Par exemple, la chaleur du moteur d’un camion pour réfrigérer la cargaison de ce même camion. Techniquement, il s’agit d’une réaction chimique réversible entre un solide (le réactif que nous avons développé) et un gaz (de l’ammoniac : NH3) dans un réacteur breveté de notre conception. Dans un premier temps, l’ammoniac est absorbé par le réactif, provoquant la détente du gaz, et donc du froid jusqu’à ce que le stock de NH3 soit totalement absorbé. On chauffe alors le réactif solide avec la chaleur fatale à 120°C minimum. Cela provoque la restitution (désorption) de l’ammoniac, alors remis en réserve. Et ainsi de suite. Le procédé étant séquentiel, il suffit d’associer plusieurs réacteurs en décalage de phase pour obtenir une production de froid continue.
 

Lire l’intégralité de l’article dans CleanTech Republic
et sur La Tribune