Actualités de Coldinnov

Pascal BOISSON, PDG de Lambert Igloo, en visite chez COLDINNOV

Pascal BOISSON, 3ème à partir de la gauche, avec une partie de l’équipe COLDINNOV

Pascal BOISSON, 3ème à partir de la gauche, avec une partie de l’équipe COLDINNOV

COLDINNOV : Pouvez-vous nous présenter brièvement votre entreprise Lambert Igloo ?

Pascal Boisson : Lambert Igloo, basée à Gémenos, a été créée en 1945 par mon grand-père. Depuis plus de 55 ans maintenant, l’entreprise est spécialisée dans les véhicules frigorifiques, connus sous la marque « Igloo ». Nous fabriquons principalement des véhicules légers (PTC 3,5 tonnes), adaptés à la distribution urbaine. Notre seconde activité est le carrossage de tous types de véhicules spécifiques.

Aujourd’hui, cette entreprise familiale compte 45 employés et dégage un chiffre d’affaire de 7,5 millions d’euros. Nous construisons entre 800 et 1 000 véhicules frigorifiques par an que nous distribuons majoritairement sur le territoire français.

COLDINNOV : Vous semblez attacher une importance toute particulière à l’innovation. Y a-t-il beaucoup d’innovations dans votre secteur d’activité ? Est-ce un élément concurrentiel déterminant pour le développement de votre entreprise ?

Pascal Boisson : Le carrossage reste sensiblement le même au fil des ans. Par contre, il est vrai que les matériaux et mises en œuvre ont énormément évolués ces dernières années. Le moulage et le collage d’aujourd’hui sont par exemple bien plus performants que dans les années 1960.

Nos clients recherchent des solutions innovantes pour distribuer leurs produits, nous devons sans cesse communiquer sur nos nouveautés. Les conditions de travail des livreurs ont transformé nos offres. Nos innovations se retrouvent sur les facilités pour la manipulation des produits car les conditionnements ont évolué. Quelques exemples d’évolutions comme les hayons élévateurs, facilités d’ouverture, de rolls ou caisses sur roues ont fait énormément évoluer les standards et habitudes de fabrication et d’utilisation.

COLDINNOV : Qu’est-ce qui vous intéresse dans la technologie Coldinnov ? Avez-vous testé l’appétence de vos clients pour cette technologie de rupture ?

Pascal Boisson : Le groupe froid a aussi amené son lot d’innovations. Mais aujourd’hui nous avons des produits très matures en ce qui concerne les véhicules frigorifiques, on ne progresse plus que par rupture.

L’intérêt de la technologie COLDINNOV paraît évident, d’autant plus si l’on est soucieux de l’environnement. Et cette technologie est bien moins énergivore que celle que nous connaissons actuellement.

Nous avons déjà essayé de mettre le procédé COLDINNOV en avant auprès de nos clients privilégiés (grands comptes, loueurs nationaux et régionaux, constructeurs automobile). On sent une vraie attente, il est clair que cette technologie sera une vraie rupture dans le domaine du froid mobile.

COLDINNOV : Vous avez récemment signé un partenariat avec Coldinnov. Comment ce partenariat s’inscrit-il dans la stratégie de développement de Lambert Igloo ?

Pascal Boisson : Nous avons signé un contrat d’exclusivité pour plusieurs années. Je pense que nous pouvons garder l’exclusivité, ce qui nous laisserait une longueur d’avance sur nos concurrents.

Mais, si cette technologie de rupture rencontre le succès escompté, elle finira tôt ou tard par être copiée et alors les constructeurs de groupes frigorifiques arriveront avec des propositions similaires ou semblables.

Cette technologie nous permettrait aussi de diversifier nos fournisseurs et de proposer une offre plus variée et pertinente à nos clients.

COLDINNOV : Vous étiez aujourd’hui dans les nouveaux locaux de COLDINNOV, qu’avez-vous pensé de votre visite ?

Pascal Boisson : J’ai été impressionné par la technicité et l’avancée des projets. Je ne peux être qu’agréablement surpris et j’espère seulement que tout sera prêt le plus vite possible ! J’ai bon espoir de pouvoir faire rouler un véhicule IGLOO avec du froid Coldinnov en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *